lesconseilsdupharmacien.info

le site http://perso.orange.fr/pharma.rocheville/ peut être vu sur cette nouvelle adresse: http://lesconseilsdupharmacien.info
avec de nouvelles pages et de nouveaux sujets
La GOUTTE
retour: "la Pharmacie de Rocheville" aller à: Les conseils santé
 
Cette maladie était autrefois appelée la « maladie des rois »,
car plus fréquente chez les gens qui mangeaient des aliments riches, et qui buvaient un peu trop d'alcool !...
La goutte est une maladie: l'acide urique se transforme en cristaux d'urate et ceux ci se déposent dans certains tissus, notamment au niveau des articulations (au gros orteil, à la cheville, sur le cou-de-pied, le genou, le coude, au tendon d'Achille ou encore à l'oreille). Lors de la crise, la peau devient rouge, voire violacée, elle devient luisante, gonflée et elle est très sensible au toucher. La douleur peut ressembler à une brûlure, elle irradie autour de la région où se sont déposés les cristaux, la crise peut durer de deux-trois jours à une dizaine de jours.
Nous savons que cette maladie est due à trois raisons:
- l'organisme produit trop d'acide urique
- excrétion insuffisante de l'acide urique dans l'urine
- association des deux causes
(à noter que les femmes ont un taux d'acide urique plus bas que les hommes, donc il y a moins de femmes atteintes par cette maladie).
 
La goutte peut prendre trois différentes formes:
Crise de goutte aiguë qui se manifeste de façon soudaine, avec douleur nocturne intense et parfois desquamation de la peau qui recouvre l'articulation, parfois dès le premier épisode.
Crise de goutte subaiguë avec les mêmes symptômes que dans la crise aiguë, mais moins forts et parfois totalement asymptomatique.
Goutte chronique (tophacée): elle est incurable, se manifeste régulièrement et dure depuis longtemps, avec des possibilité de crises aiguës de faible intensité et de fréquence réduite. Il y a formation de dépôts de cristaux d'urates, sous la peau du lobe de l'oreille, près du coude ou des articulations atteintes. En l'absence de traitement, ces dépôts risquent d'endommager et de déformer l'articulation ou encore de perforer la peau et, parfois même de provoquer une infection.
 
L'acide urique, c'est quoi?...
C'est est une substance produite par le corps lors de la dégradation des purines.
Ces purines ont deux origines: le renouvellement des cellules et l'alimentation. Le corps humain produit et renouvelle chaque jour des millions de cellules. En mourant, les cellules produisent des purines qui sont recyclées par l'organisme, mais une de ces purines, l'acide urique, n'est pas recyclée et doit être éliminée dans l'urine. Environ deux tiers des purines proviennent de la dégradation des cellules et l'autre tiers provient de l'alimentation (certains aliments sont particulièrement riches en purines et provoquent une augmentation du taux d'acide urique lorsqu'ils sont digérés). Pour différentes raisons, certaines personnes ont un taux d'acide urique plus élevé que d'autres. Cette anomalie se nomme: hyperuricémie.
 
Quelles sont les causes de la maladie ?...
L'excès d'acide urique peut provenir d'un trouble du métabolisme, d'une maladie sous-jacente, de la consommation de certains médicaments ou du régime alimentaire.
Cet excès peut survenir de deux façons: soit par augmention de la synthèse des purines, soit par diminution de l'élimination de l'acide urique dans l'urine.
- L'augmentation de la synthèse des purines provient en général d'un trouble métabolique, d'une maladie secondaire comme le psoriasis, d'un régime riche en protéines et en purines, ou de la consommation d'alcool. Les traitements de chimiothérapie, qui détruisent un grand nombre de cellules, augmentent aussi le rejet des purines dans l'organisme.
- D'autres maladies comme le diabète et l'insuffisance rénale, ou la consommation de médicaments (par exemple les diurétiques), provoquent plutôt une diminution de l'élimination de l'acide urique. Les personnes qui jeûnent et celles qui ont subi une perte de poids rapide présentent aussi un taux élevé d'acide urique. Lorsque le taux d'acide urique est trop concentré, il se forme des cristaux qui se logent dans les articulations et provoquent une crise d' arthrite.
- aussi en cause: toute perturbation du métabolisme pouvant déclencher une crise de goutte chez les sujets prédisposés: intervention chirurgicale, régime amaigrissant trop sévère ou blessure à une articulation .
 
Symptômes et signes
Une personne peut avoir un taux d'acide urique élevé pendant des années et ne ressentir aucun symptôme. Les symptômes de goutte n'apparaîtront qu'au bout de 20 ou 30 ans d'hyperuricémie,cependant, les premières crises se produisent entre l'âge de 30 et 40 ans.
Plusieurs formes d'arthrite peuvent provoquer des symptômes semblables à ceux de la goutte. C'est pourquoi on procédera habituellement à un examen du taux d'acide urique dans le sang. Le taux normal d'acide urique est de 30 à 60 mg par litre de sang. S'il est constamment élevé et qu'il est de plus de 80 mg par litre de sang, le diagnostic est confirmé. On procède aussi à une analyse du liquide articulaire pouvant révéler la présence de cristaux uriques.
La crise d'arthrite provoquée par la goutte se localise en général, dans une seule articulation, le plus souvent dans celle du gros orteil. Elle peut se manifester aussi aux genoux, chevilles, poignets ou aux doigts. La crise arrive brusquement, en général la nuit, et peut durer de quelques heures à quelques jours. L'articulation est rouge et gonflée. La personne éprouve une douleur intense, souvent rythmée par les pulsations du coeur. La douleur est tellement vive que la personne devient pratiquement invalide. Elle est incapable de poser le pied par terre et le moindre toucher provoque une douleur insupportable. Il arrive parfois que ces symptômes soient accompagnés d'une fièvre légère. La crise de goutte survient parfois après un traumatisme léger (se cogner l'orteil, par exemple), à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'un jeûne, ou après un repas copieux et bien arrosé. La première crise de goutte est souvent suivie d'autres crises, mais il arrive parfois qu'elle ne se reproduise pas. Entre les crises, l'articulation ne cause pas de douleur.

Lorsque la goutte n'est pas traitée, l'acide urique peut cristalliser sous la peau autour des articulations. Ces dépôts, nommés tophi goutteux, sont visibles et se situent surtout au coude, au genou, au dos de la main ou du pied ou sur le pavillon de l'oreille. Les tophi sont indolores mais ils entraînent des déformations et même la destruction des articulations qui peuvent entraîner une infirmité. Un excès d'acide urique peut aussi causer des calculs rénaux dont l'élimination est quelquefois douloureuse et même provoquer une insuffisance rénale grave. Lorsque des douleurs aux articulations se produisent, il est donc important de consulter un médecin afin de voir si un excès d'acide urique en est responsable.
 
Traitements et prévention.
Aujourd'hui, les médicaments permettent de apaiser les symptômes. Le régime alimentaire est maintenant utilisé pour renforcer l'action des médicaments, après avoir été longtemps le principal traitement de la goutte.
En cas de crise aiguë, le traitement consiste à administrer de la colchicine et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. On procède à un traitement massif durant les deux premiers jours, puis on diminue les doses petit à petit. Quand les crises se répètent fréquemment, on prescrit des médicaments qui empêchent la formation d'acide urique dans l'organisme: l'allopurinol. Grâce aux médicaments actuels, l'augmentation de l'acide urique peut être contrôlée et l'attaque de goutte se produire beaucoup plus rarement. La goutte peut aussi se compliquer: calculs rénaux et insuffisance rénale importante. C'est pourquoi il est essentiel de ne pas la négliger et de consulter un médecin si on a une première crise. Le régime alimentaire est un excellent complément de la médication et peut contribuer à éviter les crises.

 
Vivre avec la goutte
Les excès (alimentaires ou alcooliques) sont souvent à l'origine d'une crise de goutte. L'alcool diminue l'excrétion de l'acide urique dans l'urine. S'il est pris de façon excessive, il peut déclencher une crise. On conseille aux personnes qui souffrent de la goutte d'éviter l'alcool ou d'en diminuer la consommation, d'éviter les aliments riches en graisses qui ont pour effet de freiner l'excrétion de l'acide urique.
Il est nécessaire de limiter les aliments riches en protéines: la viande, la volaille et le poisson, et de ne plus manger les aliments très riches en purines: les abats et le gibier, qui contribuent à augmenter le taux d'acide urique.
L'obésité est souvent reliée à un excès d'acide urique dans le sang. Une perte de poids progressive peut aider à diminuer le taux d'acide urique. Il faut cependant éviter une perte de poids très rapide qui a exactement l'effet contraire en diminuant son excrétion.
Aliments à privilégier: lait, fromage, fruits, jus de fruits, tous les légumes (à part ceux déjà mentionnés), oeufs, amandes, pain et céréales (sauf à grains entiers) qui renferment peu de purines.

QUELQUES CONSEILS
Prenez vos médicaments dès les premiers signes de la crise, afin de la contrôler.
Appliquer de la glace sur la région douloureuse, 4 à 6 fois pas jour, environ 20 minutes. Ne pas la laisser trop, car le froid peut causer une sorte de brûlure. Pensez à enveloppez la glace dans une serviette, pour éviter le contact direct.
Boire de l'eau ou des jus de fruits. Environ un litre par jour permettra une meilleure absorption des médicaments et préviendra la formation de calculs rénaux.
Garder la région atteinte au repos. Évitez les mouvements et l'appui sur cette région, s'il s'agit d'un membre, essayez de le maintenir élevé le plus souvent possible.
Consulter un médecin. La goutte disparaît même en l'absence de traitement, mais il est préférable de consulter un médecin afin de s'assurer du diagnostic, d'éviter les récidives et d'en connaître les causes.
Éviter l'alcool (bière, vin) et les aliments riches en purines (foie, rognons, sardines, anchois) afin d'éviter une poussée inflammatoire.
Ne pas prendre de bains chauds, car la chaleur augmente l'inflammation en général.
Proscrire l'aspirine. Elle cause une élévation du taux d'acide urique et provoque des modifications de la fonction rénale qui peuvent déclencher une crise.
Ne pas jouer au chirurgien! Si l'articulation est gonflée de liquide, n'essayez surtout pas de la vider en perçant la peau à l'aide d'aiguilles ou autres. Ne percez pas non plus les tophi. Il faut laisser l'articulation intacte.
Éviter de jeûner ou de faire un régime amaigrissant trop strict. Cela peut contribuer à élever le taux d'acide urique dans le sang et à déclencher une crise.
 
CONSULTER LE MÉDECIN ?
- quand les crises sont de plus en plus fréquentes et durent de plus en plus longtemps.
- quand la douleur est intolérable.
Le médecin vérifie s'il y a des antécédents familiaux. Il procède ensuite à un examen physique complet et des analyses de sang et des radiographies. À l'aide d'un test d'urine, il évalue le processus d'excrétion afin de mieux ajuster le traitement. La goutte peut parfois être confondue avec la pseudogoutte, caractérisée par la formation de dépôts de pyrophosphate de calcium dans les articulations. Le médecin doit donc, s'il a un doute, confirmer la présence de cristaux d'urates dans le liquide synovial (liquide articulaire). Pour ce faire, un prélèvement du liquide synovial sera effectué, puis analysé en laboratoire.
LE TRAITEMENT ?
Crise de goutte aiguë ou subaiguë
Le médecin choisit un traitement de moyenne ou de longue durée, selon le cas. Ce dernier est composé d'un régime alimentaire amaigrissant et de médicaments : la colchicine ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour maîtriser l'inflammation et la douleur. Généralement, lorsque le traitement est suivi scrupuleusement, la goutte se stabilise facilement.

Goutte chronique
Elle est également traitée par la colchicine et des anti-inflammatoires non stéroïdiens auxquels on associe un inhibiteur de synthèse d'acide urique ou un uricosurique. S'il y a beaucoup de liquide synovial, plus visible au genou, le médecin doit l'aspirer. Lors de la ponction, il peut également injecter de la cortisone. S'il y a des tophi, le traitement peut les faire disparaître ; s'ils persistent, il faut procéder à l'ablation chirurgicale de ceux qui gênent.
 source d'après document du Dr Jean - Pierre Mathieu, Rhumatologue

Principaux médicaments (nécessitent une ordonnance)
Allopurinol dosé à 100 , 200 ou 300 mg : ALLOPURINOL (générique) , ZYLORIC
Colchicine : COLCHICINE OPOCALCIUM
Colchicine + Opium + Tiémonium : COLCHIMAX
 
 

un compteur pour votre siteHIT-PARADE

avec Google

 
 
mots clefs: uré, uree acide urique acide urice