redirection dans seconde(s).

le site http://perso.orange.fr/pharma.rocheville/ peut être vu sur cette nouvelle adresse: http://lesconseilsdupharmacien.info
avec de nouvelles pages et de nouveaux sujets
Régimes du diabétique
quelques conseils pratiques:
Une alimentation équilibrée en quantité et en qualité, est un élément important dans la lutte contre le diabète.

retour page d'accueil: "la Pharmacie de Rocheville"


les principes du régime du diabétique | les sept grandes classes d'aliments | schéma d'un régime pour diabétique
équivalence en glucides des aliments | quelques suggestions de menus | problèmes particuliers | produits de régime

voir aussi: diabète et voyage
Les principes du régime du diabétique:
Le régime doit apporter au diabétique une ration calorique suffisante en rapport avec son poids et ses besoins énergétiques.
- Un diabétique de poids normal a des besoins normaux qu'il faut respecter .
- Un diabétique de poids supérieur à la normale a des besoins quantitatifs réduits.
Le régime est prescrit par le médecin seul qui l'adapte à chaque malade selon son âge, son activité physique, son poids et la forme de son diabète.
On admet couramment que chez le diabétique, le régime comporte en règle générale :
- 20 % de calories d'origine protidique,
- 40 % de calories d'origine lipidique,
- 40 % de calories d'origine glucidique.
100 g de protides et de glucides apportent 400 calories chacun. 100 g de lipides apportent 900 calories.

Pour établir un régime de façon rationnelle, il est nécessaire de connaître la teneur des aliments en leurs principaux composants, en particulier en glucides, ce qui permet de lutter inlassablement contre la monotonie du régime. Dans la pratique, les aliments se classent en sept catégories qui, contrairement à ce que l'on pourrait être amené à croire, ne sont pas interchangeables car, en plus des glucides préformés qu'ils contiennent en quantités inégales, ils apportent des oligo-éléments, des minéraux, des vitamines qui interviennent dans le bon équilibre alimentaire. Il sera donc souhaitable par exemple de remplacer les pommes de terre par d'autres féculents, les fruits par d'autres fruits, les légumes verts par d'autres légumes verts pour obtenir une alimentation variée et rationnelle. Il ne faut pas oublier que, dans le calcul de la ration quotidienne, doivent entrer en compte les boissons.

 
Les sept grandes classes d'aliments
  1. Lait, laitages, fromages: ils apportent à l'organisme protéines, graisses, vitamines et surtout le calcium nécessaire à l'organisme. Le lait frais peut être remplacé par le yaourt. 100 ml de lait équivalent à un pot de yaourt.
  2. Viande, poissons, oeufs: ils sont la source essentielle de protéines, mais ils contiennent aussi des lipides en quantité non négligeable.
  3. Pain, céréales, pommes de terre: ils apportent une quantité importante de glucides sous forme d'amidon, mais aussi des sels minéraux.
  4. Légumes frais non farineux: riches ou pauvres en glucides, ils jouent un rôle important grâce à la cellulose qu'ils apportent et aux sels minéraux et vitamines qu'ils renferment.
  5. Fruits: ils sont riches aussi en vitamines et en sels minéraux; leur teneur en glucides est très variable puisque les agrumes. riches en eau ont une teneur de 10 % et les fruits secs ou séchés ont une teneur dépassant 50 %. A noter aussi que le sucre des fruits n'est pas semblable à celui des pommes de terre.
  6. Matières grasses; d'origines différentes, végétale et animale, elles apportent des lipides.
Sucre: il doit être exclu de l'alimentation habituelle du diabétique pour être réservé à un secours d'urgence en cas de malaise hypoglycémique.

Schéma d'un régime pour diabétique

Au point de vue pratique, il existe pour le diabétique trois grandes catégories d'aliments
a) Aliments pauvres en glucides (5 %) pouvant être consommés librement
Toutes les viandes.
Poissons, mollusques, crustacés.
Oeufs, fromages et matières grasses (librement mais avec modération).
Certains légumes verts: aubergine, asperge, céleri en branche, choux blanc et rouge, chou-fleur, champignon, chicorée, concombre, cresson, courgette, endive, épinard, laitue, scarole frisée, poivron, tomate, mâche, côte de bette, radis.
Certains fruits: pamplemousse, orange, melon, pastèque, mandarine, fraise, framboise, mûre.
b) Aliments à teneur moyenne en glucides (10 à 20 %) dont la consommation doit être contrôlée
Lait frais, yaourt nature.
Légumes frais: betterave, carotte, radis rave, choux de Bruxelles, navet, salsifis, artichaut, petits pois, topinambour, légumes secs et pomme de terre.
Fruits: abricot, ananas, poire, pomme, cerise, mirabelle, prune.
Céréales: pains blanc et complet, pâte, riz, semoule, biscotte.
c) Aliments interdits
Fruits: banane, raisin, figue fraîche, marron ou châtaigne, datte et tous les fruits secs et séchés, fruits confits et en conserve.
Desserts: sucre et sucreries, bonbons, chocolat, nougat, pâte de fruit, confiture, miel, pâtisserie, pain d'épice, lait concentré sucré.
Boissons: apéritif, liqueur, vin sucré, cidre, bière, eaux-de-vie, limonade, soda, Coca-Cola, sirop, jus de fruits du commerce sucrés.
 
D'autre part, il ne faut pas oublier que les aliments et partant tous les glucides à absorber en 24 heures, doivent être répartis correctement dans la journée. La répartition des repas sera différente chez les malades traités par :
le régime seulement,
des sulfamides hypoglycémiants (ceux-ci se contentent aisément de trois repas par jour),
l'insuline (ces malades ont intérêt à prendre dans la journée 4 à 5 repas suivant leur cas personnel).
Ce sont donc les modalités du traitement insulinique qui orientent la répartition des repas dans la journée du diabétique.
En règle générale, donc, elle se fera de la façon suivante :
1 - petit déjeuner,
2 - repas complet à midi,
3 - repas plus léger, le soir, avec éventuellement un goûter léger à 16 heures.

Pour vous aider à l'élaboration de votre régime, votre pharmacien doit connaître la ration journalière calorique et glucidique qui vous est attribuée, c'est pourquoi nous ne vous donnons pas de menu type, mais des suggestions, chaque cas étant particulier .

 

Équivalence en glucides des aliments

Afin de varier vos menus, voici quelques équivalences :
- 100 g de pommes de terre = 2 pommes de terre moyennes ou 3 cuillers à soupe de pâtes cuites ou 3 cuillers à soupe 1/2 de riz cuit ou 5 cuillers à soupe de légumes secs cuits.
- 100 g de pommes de terre crues équivalent à: 28 g de riz cru (soit 5 cuillers à café) ou 28 g de semoule ou 28 g de pâtes.
- 100 g de petits pois peuvent être remplacés par : 100 g d'artichauts ou 100 g de crosnes ou 160 g de salsifis ou 200 g de betteraves rouges ou 200 g de navets ou 200 g de carottes ou 230 g de céleri-rave ou 230 g de choux de Bruxelles ou 300 g de haricots verts ou 300 g de choux-verts ou 300 g de choux-fleurs
- 140 g d'oranges, soit deux petites oranges, peuvent être remplacés par : 140 g de pamplemousse ou 90 g de prunes (3 prunes moyennes) ou 100 g de raisin ou 100 g de pêches (2 petites pêches) ou 90 g de pommes ou 90 g de poires ou 150 g de framboises ou 150 g de groseilles ou 230 g de fraises ou 300 g de melon ou 450 g de pastèque
- 1 biscotte = 15 g de pain frais et pèse 10 à 11 g.
 

Quelques suggestions de menus

Cette ration journalière calorique et glucidique vous est attribuée en fonction de votre taille, de votre poids, de votre sexe et de votre activité physique.
Des ressources financières quelquefois modestes, des habitudes alimentaires souvent mauvaises, solidement incrustées, difficiles à déraciner rendent souvent délicate l'application du régime.
Voici quelques suggestions: avec les équivalences qui vous ont été données plus haut, il vous sera possible de varier vos menus: votre pharmacien vous aidera à établir des menus équilibrés qui respecteront les besoins quantitatifs et qualificatifs de votre organisme, en fonction de votre diabète et du traitement qui vous est imposé.
Nous distinguerons deux cas :
celui du diabétique adulte de poids normal = régime à 2200 calories,
celui du diabétique adulte de poids supérieur à la normale = régime à 1600 calories par exemple.

Régime à 2200 calories

Pour une journée, il est préconisé :
- lait: 200 g
- viande ou poisson: 200 g
- oeuf : 1
- pommes de terre ou céréales: 300 g
- légumes verts: 400 g
- fromage: 80 g
- yaourt nature: 1
- fruits frais: 300 g
- pain: 200 g
- matières grasses: 20 g de beurre par jour, 15 g huile d'arachide par exemple.
A partir de cette consommation journalière,
Au petit déjeuner :
- 200 g de lait de vache
- 10 g de beurre
- 20 g de fromage
- 3 biscottes au gluten 20 % ou 2 tranches de pain blanc (1,5 cm épaisseur au milieu d'une baguette)
- 100 g de fruits frais.
Au déjeuner :
- 100 g de viande maigre (steak grillé ou mouton maigre, veau, poulet, pintade, dindonneau)
- 150 g de pommes de terre ou céréales
- 200 g de légumes verts
- 1 yaourt nature
- 100 g de fruits frais
- 3 tranches de pain blanc.
Variez vos menus en pensant à consommer des légumes verts crus en salade, par exemple, tomate, concombre, salade verte en été ou endives en hiver. Pour simplifier la vie de la maîtresse de maison, il est suggéré par exemple de préparer pour une semaine la ration de sauce vinaigrette qui agrémentera les légumes verts crus en été ou cuits comme poireaux, asperges, artichauts, etc...
Dans un récipient que vous conserverez au réfrigérateur, mesurez 7 cuillers à soupe d'huile d'arachide par exemple, auxquelles vous ajouterez de l'oignon écrasé, ou de la ciboulette, de l'estragon, du cerfeuil, de l'ail, suivant la saison et le goût, une cuiller à soupe de vinaigre, une cuiller à dessert de moutarde. De cette vinaigrette émulsionnée et préparée à l'avance, le diabétique prélèvera pour sa consommation journalière une cuiller à soupe. Dans le cas où la ration quotidienne de lait ne serait pas absorbée le matin, pensez à l'utiliser pour la confection de la sauce Béchamel qui agrémentera les légumes d'hiver, épinards, poireaux, ou d'été, courgettes, aubergines, etc... , ou de gnocchis par exemple.
A 16 h 30 :
- 20 g de fromage
- 50 g de pain blanc
Au dîner :
- 100 g de viande maigre peuvent être remplacés par du poisson maigre (merlan, sole, limande, grondin, saumonette, perche, tanche, etc...) ou par 2 œufs à la coque ou au plat (utilisez les 10 g de la ration journalière de beurre)
- 200 g de légumes verts - 150 g de pommes de terre ou équivalent
- 100 g de fruits frais
- 2 tranches de pain blanc.

Régime à 1600 calories

Maigrir pour le diabétique obèse devient une nécessité qui est moins difficile à supporter si l'on observe certaines règles.
1 - Faire au moins 3 repas à peu près égaux.
2 - Faire un petit déjeuner substantiel.
3 - Ne jamais sauter un repas.

Pour une journée il est préconisé :

- 200 g de lait
- 200 g de viande ou poisson
- 200 g de pommes de terre ou céréales
- 400 g de légumes verts - 80 g de fromage
- 1 yaourt
- 300 g de fruits frais
- 100 g de pain
- 15 g de beurre par jour
- 10 g d'huile par jour
 
Au petit déjeuner :
- 200 g de lait ou 40 g de fromage
- 100 g de fruits frais
- 3 biscottes gluten 20 % ou 50 g de pain blanc
- 1 œuf
Au déjeuner :
- 100 g de viande maigre ou poisson
- 200 g de légumes verts
- 100 g de pommes de terre ou équivalent
- 100 g de fruits frais
A 16 h 30 : 40 g de fromage ou 2 tranches de pain blanc
Au dîner
- 100 g de viande
- 100 g de pommes de terre ou équivalent
- 200 g de légumes verts
- 1 yaourt
- 100 g de fruits frais.
Ne pas oublier, plus que jamais, que le diabétique obèse ne doit pas boire de boissons alcoolisées ou de boissons gazeuses, il peut boire à volonté entre les repas de l'eau ou des boissons tièdes: thé léger par exemple, et éviter de boire en mangeant.
 

Problèmes particuliers

Pour terminer, nous évoquerons quelques problèmes particuliers :
1 - ceux du diabétique âgé
2 - ceux de la femme enceinte
3 - ceux du diabétique malade
4 - ceux de l'enfant diabétique.
• 1. Régime du diabétique âgé: comme celui d'un adulte, il dépend du poids, de la taille, du sexe, il doit aussi tenir compte du fait que l'activité physique est diminuée d'où un besoin glucidique et calorique inférieur. Il faut cependant considérer certains facteurs qui entrent en jeu au 3. âge.
Le régime auquel doit être soumis le diabétique âgé doit s'accommoder de la modicité des ressources, des difficultés de mastication dues à des appareils dentaires plus ou moins bien supportés, d'une réduction d'activité entraînant la solitude, et d'habitudes alimentaires souvent plus mauvaises que bonnes, bien ancrées, impossibles à bouleverser et rendant plus difficiles encore la poursuite d'un régime rationnel. En règle générale, la ration de viande pour des raisons pécuniaires est diminuée, il faudra donc conseiller l'absorption de viande maigre hachée par exemple, penser aux filets de poisson meilleur marché que la viande, aux œufs qui apportent des protides moins coûteux que la viande, et aux produits laitiers moins onéreux, qui contiennent du calcium. Les légumes en conserve moins chers en hiver que les légumes frais peuvent être utilement conseillés au diabétique, sauf dans le cas où un régime sans sel, en cas d'hypertension par exemple, est prescrit au diabétique. Les fruits en cas de mauvaise dentition peuvent être remplacés par des compotes préparées avec un édulcorant de synthèse.
• 2. Régime de la femme enceinte diabétique: la grossesse peut révéler ou exagérer les perturbations du métabolisme glucidique jusque-là restées cachées ou qui n'avaient nécessité qu'un régime, ou des hypoglycémiants oraux associés au régime. Les conseils d'hygiène et de diététique donnés à la femme enceinte sont valables pour les diabétiques enceintes, on ne saurait assez insister sur le fait que le diabète de la femme enceinte doit être étroitement contrôlé et que celle-ci doit être soumise à la surveillance conjointe d'un gynécologue et d'un diabétologue. Le contrôle de son alimentation en quantité et en qualité doit être encore plus précis. Le médecin doit être consulté sans tarder en cas de vomissements et de nausées qui rendent difficile toute alimentation et compliquent la situation en raison du risque d'hypoglycémie.
• 3. Régime du diabétique malade: il est en principe impératif dans le cas où le malade est traité par l'insuline: il ne faut jamais l'arrêter, ni cesser de consommer la quantité de glucides prescrite par le médecin; cette ration glucidique peut alors être absorbée sous forme semi-liquide. Par exemple, le lait, les œufs, les bouillies et farines infantiles non sucrées, la semoule, la crème de riz, la maïzéna, la floraline peuvent servir à confectionner des entremets solides qui seront absorbés tout au long de la journée, chaque 2 ou 3 heures en petites quantités. Si le diabétique malade n'aime pas le lait, 1/4 de litre de lait peut être remplacé par: 2 yaourts nature ou 30 g de fromage de gruyère + 100 g de fruits frais ou 200 g de fromage blanc frais + 50 g de fruits frais.
• 4. Régime de l'enfant diabétique: chez un enfant diabétique, il est impératif de répartir le plus harmonieusement possible, les calories auxquelles son régime et son diabète lui donnent droit en 4 à 5 repas équilibrés lui apportant chacun : - des protéines (viandes, œufs, poissons) - des laitages (pour le calcium) - des fruits frais (pour les vitamines) - des matières grasses et féculents (pour les lipides et les glucides).
 
Produits de régime
On trouve actuellement, en grand nombre, dans le commerce des produits de régime pour diabétiques.
 N'achetez que des produits de régime portant sur l'emballage, la composition en glucides; mais il faut que vous sachiez que ces produits ne peuvent pas être consommés en supplément de la ration journalière glucidique permise et que vous devez tenir compte de leur teneur en glucides.
Votre pharmacien, seul, parce qu'il les connaît, est capable de vous apprendre à lire les étiquettes et de vous permettre ainsi de mieux suivre le régime que vous a prescrit votre médecin. Pour rendre plus attrayant votre régime, vous pouvez trouver chez votre pharmacien :
des produits hypoglucidiques - biscottes, - sablés, galettes - pâtes - chocolat, confiture - petits déjeuners et succédanés - sucres et édulcorants de synthèse.
des boissons - eau Apollinaris - jus de fruits Weleda
des tisanes - aigremoine - feuilles de noyer - feuilles de myrtille - pervenche - géranium Robert
Voici une formule composée dont vous pourrez demander l'exécution à votre pharmacien : myrte 20 g pervenche 25 g aigremoine-sauge-noyer(feuilles) ââ 15 g chicorée(feuilles) 10 g
 Pour la pesée de vos aliments, nous vous conseillons l'achat d'une petite balance de régime graduée par 2 g.
Source - Alimentation du diabétique par le Professeur Bour de la Faculté de Paris. - Alimentation des diabétiques - Entretiens thérapeutiques, M. Derot, et o. Tchabroutsky. - Diététique pratique du diabète sucré: Weill- C.H.U. Strasbourg, - Guide pratique de diététique de Bour et Derot - Baillère Editeur. - Ration calorique - Professeur Derot, Lebouc (clinique diabétologique de l'Hôtel Dieu, Paris) - Documents Cedus - Guide du diabétique - L'expansion éditeur. Document Éditions SUTIP.
VOIR ÉGALEMENT :
RÉGIME du diabétique (quelques conseils pratiques) LE DIABÈTE (explications) LE DIABÉTIQUE EN VOYAGE L'ALIMENTATION AU DELÀ DE 50 ANS

un compteur pour votre site

avec Google